Soli Solaires

8
mars
19:30
Poitiers
TAP Poitiers
Réserver
12
mars
20:30
Châtelaillon-Plage
Scène de Beauséjour
Réserver
13
mars
17:00
Rochefort
Théâtre de La Coupe d'Or
Réserver
Haydn

Symphonie concertante en si bémol majeur pour hautbois, basson, violon, violoncelle

György Ligeti

Concerto roumain

Brahms

Quintette pour piano et cordes en fa mineur op. 34

Orchestration Henk de Vlieger
Arie Van Beek
Direction
Solistes de l'OCNA
Pour la Symphonie concertante de Haydn

Le Quintette pour piano et cordes (1864) mettra longtemps à trouver une forme totalement satisfaisante pour son compositeur. Parti d’une version pour quintette à cordes, il en fait une sonate pour deux pianos, avant d’aboutir au chef-d’œuvre incontesté du Quintette définitif. Clara Schumann est loin d’être innocente à cette remise en chantier : pour cette dernière, « c’est une œuvre si pleine d’idées qu’elle requiert un orchestre entier »… C’est chose faite grâce au récent arrangement de Henk de Vlieger ! L’orchestre s’empare de la dense partie de piano pour déployer ses textures et richesses, qui prennent une envergure décuplée. Un siècle plus tôt, Haydn cherche lui aussi à servir une écriture instrumentale intense sans perdre de sa clarté. Pari gagné : en multipliant les solistes dans son unique Symphonie concertante (1792), dialogues ciselés et épisodes récitatifs se succèdent. Les solistes de l’OCNA témoignent ici de leur belle complicité et de leur enthousiasme. Quant à György Ligeti, par des soli de cordes et de bois, il introduit la musique populaire roumaine dans son Concerto Roumain (1951). En résulte une œuvre inhabituelle sur le plan harmonique, censurée pendant plus de 20 ans. Tour à tour mis à l’honneur, tout un panel d’instruments rayonne à travers ces trois œuvres éclatantes ! 

Merci ! Votre email a bien été envoyé.
Oops! Une erreur s'est glissé quelque part...