Nuits d'été

23
Mai
19:30
Poitiers
TAP Poitiers
Réserver
25
Mai
20:30
La Rochelle
La Coursive
Réserver
26
Mai
20:30
Saujon
La Salicorne
Réserver
Mai
Weber

Ouverture d'Oberon

Berlioz

Les Nuits d'été

Mendelssohn

Songe d’une nuit d’été (extraits)

Philippe Hurel

Création originale

Kanako Abe
Direction
Isabelle Druet
Mezzo-soprano

En Grèce antique, le temps d’une nuit d’été à l’obscurité propice, deux couples d’amants se poursuivent et s’écharpent, le roi des elfes dupe la reine des fées, tandis qu’une troupe de théâtre amateur monte une pièce pour un mariage. Dans une forêt, tous ces personnages s’entrecroisent dans un étrange ballet. Le Songe d’une nuit d’été (1600), comédie de Shakespeare à l’atmosphère onirique, presque fantastique, inspire des générations de musiciens, et particulièrement ceux de l’époque romantique. Weber consacre un opéra entier à Oberon (1826), le personnage du roi des elfes, qu’il s’attachera à réviser jusque sur son lit de mort. Mendelssohn, lui aussi, s’entiche dès l’adolescence de la fameuse pièce de Shakespeare, au point d’en composer toute une musique de scène éponyme :ainsi naît son œuvre peut-être la plus célèbre entre toutes, Le Songe d’une nuit d’été (1842). Shakespeare a aussi occupé sans conteste une place fondamentale dans l’œuvre et la vie de Berlioz, au point d’influencer le titre de ses Nuits d’été (1842). Les six mélodies sont d’ailleurs composées sur des poèmes de Théophile Gautier, tirés de son recueil La Comédie de la mort (1838) et directement inspirés de Shakespeare. Au-delà de la paternité directe du grand maître du théâtre Élisabéthain et leurs liens profonds avec la littérature, ces trois œuvres intensément romantiques partagent une certaine interrogation de l’amour et son ambivalence, au sein d’une atmosphère flottante, comme dans un songe.

Merci ! Votre email a bien été envoyé.
Oops! Une erreur s'est glissé quelque part...